Accueil » Créations » Spectres

Installation vidéo interactive

Directeur artistique Nadir Bouassria

Directeur artistique Pierre Froment

Création juin 2014

Lieux Enghien-les-Bains (95)

Une rencontre est-elle possible ?

Spectres est un projet d’installation vidéo interactive dans laquelle une succession de figures humaines s’adressent aux spectateurs.

A l’écran, six figures au lointain.
Un mouvement léger les animent, parfois quasi imperceptible, qui trahit l’attente.
Elles nous regardent, invitent à s’avancer vers l’écran, à s’approcher d’elles pour les faire exister, comme pour un rendez-vous improbable où l’on ne saurait en définitive qui rencontre l’autre, si c’est nous qu’elles attendent, à nous qu’elles s’adressent réellement...
Une rencontre, si tant est qu’elle soit possible : puisque c’est de cela dont il s’agit, de la question de sa possibilité, d’une relation entre eux et nous.

Faire entrevoir et éprouver ce qui nous lie à cette population de spectres, dont les agissements témoignent de nos peurs, de nos insignifiances, de nos fantasmes, de nos délires enfouis, de nos luttes : à travers ces figures qui nous parlent, quelque chose parle de nous-mêmes.
Sages comme des images et pourtant là, à convoquer le burlesque, le pathos, le vide, la rage, la condescendance, la vanité, l’hystérie : une expression du chaos de nos vies, des passions qui nous animent.

Ce projet est né d’une réflexion sur le rapport du spectateur à l’écran de projection : une installation qui, usant du réalisme de la vidéo associée à un dispositif interactif, produit un sentiment d’inquiétante étrangeté en jouant sur un trouble à la fois perceptif et intellectuel.
Le spectateur est invité à un face à face avec des figures qui se présentent d’emblée comme des artefacts et renvoient en définitive à une communication impossible, entre présence et représentation, réalité et image.

Videos

Synopsis

A l’écran, au lointain, une série de figures humaines alignées et paraissant immobiles. On distingue des mouvements légers, comme dans l’attente d’un événement à venir.

A l’approche d’un spectateur, la figure qui lui fait face se détache du groupe et s’avance, réagissant alors à ses déplacements.
Si le spectateur poursuit son avancée, la figure s’approche d’autant. S’il rebrousse chemin, elle s’éloigne à son tour.

À une certaine distance de l’écran, la figure s’adresse au spectateur selon un mode et un état qui lui sont propres : une confidence intime, une invective, un monologue passionné, un discours amoureux, une colère, une peur...
Jusqu’au bout, la figure s’applique à ce qu’on l’écoute, à ce que l’on reste à ses côtés. Jamais, de son propre chef, elle n’interrompra l’entretien. Seule la sortie du spectateur de la zone fera revenir la figure à sa place, en fond d’image, interrompant la boucle temporelle dont elle était prisonnière.

Si un autre spectateur ou si celui-ci - se déplaçant - s’approche d’un autre endroit de l’écran, cela fait immédiatement venir la figure correspondante qui débute alors son adresse interminable, se superposant ou se substituant à la première, tant que le ou les spectateurs restent là.

Avec la participation de Eliot Achard, Abda Adoti-Abotsi, Iris Antic, Vesna Antic, Isabelle Antoine, Céline Arnautou, Xenia Auther, Farida Belkacemi, Monique Bergonhe, Elsa Biston, Iris Boulmier, Alma Boulmier, Jérôme Boulmier, Caroline Calvignac, Marc Cohen, Maïa De Martin, Jeanne Demay, Franck Demay, Inès Demay, Edouard Dessay, Marie Dubois, Camille Dumont, Antoine Dumont, Eugénie Fraigneau, Alexandra Gatica, Geneviève Ginter, Laurent Helmlinger, Gaspard Helmlinger-Vincent, Nicolas Hober, Xavier Huard, Margot Jacquard, Monate Joachim, Xavier Juillot, Maryse Juillot, Piétro Kent, Pierre Khazarian, Gloria Khazarian, Constance Khazarian, Anne-Marie Ladoues, Sandrine Le Berre, Richard Le Bihan, Mathieu Le Chatelier, Gaspard Le Chatelier, Loise Le Chatelier, Marc Le Chatelier, Lucas Lecomte, Marine Lecoutour, Camille Legault, Frédéric Mainçon, Hélène Malamoud, Yaël Mandelbaum, Julien Marrant, Ambroise Marrant-Mandelbaum, Remi Mazet, Célia Mazet, Maia Mazet, Aude Morel d’Arleux, Alain Navarro, Mikaël Ngyen, Marianne Pierrot, Elsa Renoux, Anas Renoux, Amal Renoux, Karine Rouxel, Livio Salvini, Christophe Salvini, Aliocha Théry, Anouck théry, Ninon Théry, Manuel Théry, Katell Uguen, Solène Uguen, Elodie Vincent, Sandrine Weiss, Louka Wrpisz.

Presse

Hype(r)Olds le 27 juin 2014 (produit par Musiques & Cultures Digitales)

« Plongée numérique dans les Bains d’Enghien ! »
« L’installation qui a recueilli tous nos suffrages, Spectres du Groupe LAPS.
Nous sommes impressionnées par la présence très forte de ces personnages qui ne sont pourtant que des projections. »

digitalarti le 17 juin 2014

« BAINS NUMERIQUES : le territoire connecté »
« Heureusement, cette exploration virtuelle du territoire ne se prive pas de temps de rencontres physiques, sur différents espaces de la ville. A l’espace Pinaud, le théâtre interactif du Groupe LAPS introduit un étrange temps d’écoute de personnages filmiques entamant un monologue social dès que l’on se rapproche de leur mur-écran (Spectres). »

Turbulences vidéo #85, le 3 octobre 2014

"Marche à l’ombre (des nombres)"
" Spectres, en revanche, du Groupe LAPS, vaut de passer une bonne demie heure à regarder et ouïr ce qu’ont à raconter toute une foule de personnages qui vous font face, alignés côte à côte sur un très grand, très long écran [...]. Vie heureuse, blessée, anecdotique, pitoyable, ironiquement rapportée, ou pas, mais toujours très bien écrite, et dite. Comme on veut tout savoir de cette compagnie (de spectres) on ne quitte pas de si tôt cette platonicienne caverne, bruissante de paroles. Tiens, c’est peut-être ça la clé : le mythe de Platon qui cesse d’être muet."

Événements passés

Équipe de conception

Michel Abdoul, Sophie Borthwick, Lydia Boukhirane, Côme Delain, Céline Fuhrer, Viviana Moin, Cédric Paga, Pierre Pilatte, Alexandre Théry

Comédien

Thierry Illouz

Assistant à la conception

Partenaires

Co-productions : Centre des Arts, Avant Rue, Lieu Multiple
Soutiens : DICREAM (aide au développement), Drac Ile-de-France, Région Ile-de-France, Ville de Montreuil
Partenaire : ARCADI (plateaux solidaires)

Voir aussi

In Dreams

Décembre 2014

Spectacle interactif sous vidéo-surveillance

Les Voyants

Décembre 2005

Installation vidéo participative pour l’espace public